Témoignages

JEAN MARC DJEGUETEM

L’Evangile est entré dans ma vie en 2001. C’est l’année où Dieu a rappelé mon grand frère Elias Mingamadgar. Pendant sa formation pour devenir gendarme, il est tombé gravement  malade. On l’a amené dans les hôpitaux pour le soigner mais il n’y eut pas de changement dans sa santé. Les responsables de son école l’ont donc transféré dans un hôpital militaire afin qu’il y reçoive un meilleur traitement. Nous étions tous à son chevet : papa, maman et aussi ma petite sœur Irène. Nous étions avec lui le jour où il nous a quittés. Il a demandé  à papa  de prier pour lui, ensuite il a poussé un cri et a rendu l’âme. J’étais tout confus avec des questions dans ma tête. Où est parti mon grand frère ? Je cherchais la réponse à cette question. Qu’y a-t-il après la mort ?

 

J’ai rencontré des frères qui m’ont parlé de Jésus-Christ, puis j’ai décidé de L’accepter dans mon cœur. C’était le 11 juillet 2003. Après ma conversion, j’ai intégré l’école biblique des jeunes pendant les vacances. Cette formation m’a permis de grandir spirituellement. J'ai eu enfin des réponses à mes questions sur la vie après la mort.

J’ai aujourd’hui la certitude que j’ai la vie éternelle en Jésus-Christ, car j’ai cru en Son nom et je suis sauvé par Sa grâce. Quand j’ai terminé ma formation, j’ai eu une grande passion pour le salut des âmes. Je sortais régulièrement dans mon quartier partager l’évangile à mes voisins.

Un soir, je rentrais de l’Eglise et Dieu a mis sur mon chemin le frère Jonathan Wauthier. Il venait d’arriver au Tchad et d’aménager dans le quartier où j’habite. Il sortait à ce moment-là pour découvrir le voisinage et le Seigneur a permis que nous nous rencontrions. C’était le plan de Dieu. Quelque temps après, il a décidé d’habiter dans la même concession que moi. Le Seigneur nous a utilisés pour prêcher l’évangile dans tout le quartier. Des enfants, des jeunes, des hommes et des femmes ont été touchés par le Seigneur Jésus pendant nos sorties. Nous avons aussi démarré des études bibliques qui continuent à nous faire grandir dans la foi avec nos frères et sœurs en Christ. Nous sortons avec cette même équipe chaque samedi proclamer la Bonne Nouvelle à tout le monde.

Je termine mon témoignage en remerciant Dieu de tout mon cœur de m’avoir sauvé et d’avoir répondu à toutes mes questions. Je suis heureux de Lui appartenir et de vivre pour Le servir. Je suis très reconnaissant à Dieu pour les frères et sœurs qu’il m’a donnés : Jonathan Wauthier, Emmanuel, Michelle, Alexi, etc…C’est une famille merveilleuse. Nous Le servons ensemble partout où Il nous envoie. Que son nom soit glorifié !

 

Merci à tous.

Fraternellement en Jésus Christ.

Jean Marc

PAKANG SEBAIROU PATRICE ET YADJAME MARTHE

Mon nom est  Pakang Sebairou, mais plus connu sous le nom de Patrice.

Je suis né dans une famille qui ne connaissait pas Dieu. Quand j’avais douze ans, je suivais mes amis à l’église catholique et je me suis même fait baptiser trois ans plus tard. Mais juste pour faire comme les amis, sans conviction personnelle.

Malgré plusieurs années passées dans cette congrégation, rien de bon n’a changé dans ma vie. Je menais une vie qui ne glorifiait pas Dieu. Je vivais dans l’alcool, la drogue, la fornication et toutes ces choses du monde. Mon père m’a durement corrigé pendant une année à cause de mon mauvais comportement.

En décembre 2010, je me suis inscrit à l’université. J’y ai rencontré un missionnaire d’origine congolaise du nom de Joseph. Ce dernier m’a parlé de l’amour de  Jésus pour moi. J’ai été très touché par le message de l’évangile et l’amour que ce missionnaire m’a témoigné. C’est alors que j’ai pris la décision d’accepter Jésus-Christ comme mon Seigneur et Sauveur personnel. Quelques semaines plus tard, ma vie a complétement changé ! Je me suis détourné du péché et j’ai commencé une nouvelle vie avec le Seigneur.

En plus de cela, j’ai rencontré ma femme Marthe. Je me souviens du jour où je l’ai rencontrée pour la première fois dans son église. Elle était tellement engagée dans le service du Seigneur. Elle avait non seulement un bon témoignage de la part de sa famille, mais aussi de son pasteur.

Nous rendons grâce à Dieu du fait qu’en avril 2018, nous nous sommes mariés. Nous sommes actuellement engagés à servir le Seigneur à temps plein dans Son œuvre.  

Nous avons aussi des responsabilités dans la mission “ One Hope ” qui œuvre pour le salut des jeunes et des enfants au Tchad.

Priez pour nous et pour la mission au Tchad.         

Bien fraternellement en Christ.

Patrice

HELLOU

 

Ceux qui connaissent l’histoire du peuple Bororo en Afrique pourraient deviner l’ancienne vie de ce jeune homme que Jésus-Christ a miraculeusement sauvé.

En effet, le peuple Bororo est un peuple d’éleveurs nomades de tradition musulmane qui vit dans le fond de la brousse, coupé de toute civilisation moderne. Ils sont réputés dans la région de l’Afrique subsaharienne comme étant de grands sorciers : on dit que si un Bororo te lance un sort maléfique, il n’y a plus d’autre possibilité pour toi que d’attendre la mort (pour ceux qui ne connaissent pas Jésus-Christ bien sûr). Pour un peuple dont l'occultisme est le quotidien, il est difficile conduire à Christ ses membres. C’est d’ailleurs pour cela que Dieu Lui-même intervient dans certains cas pour ramener à Lui les cœurs plongés dans les ténèbres.

Le Seigneur s’est ainsi révélé au frère Hellou dans la brousse au travers d'un songe. Suite à ce songe et à la lecture du Nouveau Testament qu'un oncle lui avait remis dans son propre dialecte, il a été touché et poussé par le Saint-Esprit à quitter la religion musulmane à laquelle il appartenait pour se donner à Christ.  C’est en passant par les eaux du baptême qu’il a confessé le Seigneur Jésus publiquement devant plus de cinq cents personnes ce jour-là au cœur de la capitale du Tchad. Comment peut-on expliquer que quelqu’un qui n’a jamais été à l’école ait su lire audiblement et correctement la Bible juste à sa sortie des eaux du baptême ? C’est Dieu qui a fait cela en lui.

En plus du zèle qu’il a pour le Seigneur, il est aujourd’hui son témoin et travaille de tout son cœur pour Dieu avec les frères et soeurs.

ALEXIS COUTCHIAGBE ET MARINA DOUMRO

Tout a commencé en 2004 lorsque le Seigneur tout-puissant commença à se révéler à moi. Il a profondément touché mon cœur. J'ai ensuite reçu l'appel et le désir de Le servir dans la mission.

Je n'ai pas résisté à l’appel de Dieu en commençant par annoncer la Bonne Nouvelle du salut manifesté en Jésus-Christ dans les rues et dans les universités.

C’est lorsque j'ai fait la rencontre de la sœur Marina, aujourd'hui mon épouse, que nous avons décidé tous les deux de servir le Seigneur auprès des enfants, en particulier auprès des enfants délaissés dans les rues.

Alexis et Marina

Merci pour leur soutien

Nous suivre sur les réseaux sociaux

 

Action Evangélique Missionnaire Vie Nouvelle

N'Djaména, Tchad

Adresse en France: 7 rue Molière, 56190 Muzillac

Téléphone: +33 (0) 7 52 75 90 30

Email: wauthier.jonathan9@gmail.com

Eglise Protestante Evangélique L'Espérance
RVB-couleur-AS.jpg
  • Facebook Social Icon